• Kristell Jullien

Et vous, comment lisez-vous ?


J’ai rencontré, cet été, une femme qui m’assurait pouvoir lire un livre par jour. Comprenant mon étonnement devant une telle performance, elle m’expliqua qu’elle ne lisait que la première phrase de chaque paragraphe. Certes, on va plus vite, mais n’est-ce pas frustrant ? Ne perd-on pas le charme de l’écriture ? Comme si, au restaurant, on ne goûtait que la première bouchée de chaque plat du menu ? Elle m’assura que non, et comme elle semblait sûre de tout, je la laissais avec ces certitudes et pensai au livre de Laurent Nunez, L’Énigme des premières phrases (Grasset). Elle l’aurait détesté (ou pas ?) : ce critique littéraire décortique, analyse, explicite la première phrase d’une dizaine d’ouvrages célèbres, mot à mot, afin de nous ouvrir l’univers de l’écrivain, de nous initier à sa façon d’écrire, à ce qu’il traduit de son intimité par l’amorce de son livre. Seulement la première du livre ! Et chaque analyse porte sur plusieurs pages. Ici, pas de fast food, on déguste, on savoure chaque mot, on en découvre tous les parfums… On est avec un gastronome de la littérature !

Ainsi appris-je que Marcel Proust mit près de 3 ans à rédiger LA phrase qui ouvrirait À la recherche du temps perdu, que Marcel Camus révèle ses peurs les plus intimes dans l’incipit de L’Étranger, que Baudelaire s’en prend à sa mère dès les premiers mots de son poème La Servante au grand cœur, et que Molière passe outre les critiques en ouvrant Don Juan.

Cette analyse pourrait parfois sembler un peu technique, du genre « je connais bien le français et les mots compliqués, donc j’en use », mais elle donne cependant vraiment l’envie de lire ou de relire, et de savourer les classiques…

Vous pourrez m’apporter un café avec l’addition, s’il vous plaît ?

#lecture #partage

Normandie

(Caen - Le Havre - Rouen)

Spécialiste

de la communication écrite

Tél : 06 70 23 41 53

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram

© Mise à jour en 2020 par KJCOM.