• Kristell

Un auteur n'est jamais seul...

Savez-vous combien de personnes ont lu avant vous le livre que vous tenez dans vos mains ? Combien de paires d’yeux se sont relayées sur les lignes que vous lisez ? Vous n’imaginez probablement pas la quantité ! Un auteur n’est jamais seul, et s’il l’est (ce qui est souvent le cas en autoédition), il lui faudra changer plusieurs fois de casquette…


Entre l’auteur qui revoit plusieurs fois son texte et vous, lecteur, il peut défiler près de 10 personnes : les proches de l’auteur, un comité de lecture, voire plusieurs comités si le manuscrit est envoyé dans diverses maisons d’édition, sans parler de tous les intervenants de la chaîne éditoriale, puis des équipes de com'…

Comment cela se passe-t-il ? La plupart du temps, un comité de lecture repère parmi les nombreux manuscrits reçus ceux qui pourraient figurer éventuellement au catalogue. S’inspirant du synopsis, des premières pages, de la lecture complète – chaque éditeur a ses usages –­, le comité peut orienter le texte vers une deuxième lecture plus approfondie et les échanges entre l’éditeur et l’auteur peuvent commencer (je passe sur l’administratif : contrat, planning, budget). Des passages seront peut-être revus, peaufinés, rythmés pour que le récit soit valorisé.

Une fois finalisé, le texte passera en préparation : c’est la phase de relecture avant mise en page. Les fautes d’orthographe sont écrémées, la syntaxe vérifiée et, pour les ouvrages plus techniques que les romans, la structure, les illustrations et l’index validés…

La mise en page est à la charge du service de composition. Certaines entreprises sont spécialisées dans ce domaine et proposent de traiter la mise en page du texte pour divers usages finaux : epub (à lire sur tablettes ou liseuses), livre imprimé, ebook (pdf à télécharger). Cette phase est systématiquement suivie d’une double relecture : celle de l’auteur, qui doit vérifier l’intégrité de son texte, et celle d’un relecteur ou d’une relectrice qui veilleront à l’orthographe et au respect des consignes données en préparation (c'est-à-dire avant la mise en page). Plusieurs jeux d’épreuves et donc relectures sont à prévoir pour s’assurer que toutes les corrections (auteur et relecteurs) ont bien été intégrées.

Alors seulement, l’impression et/ou la mise en ligne peuvent être réalisées. Mais le texte sera encore lu par de nombreux acteurs du secteur : les services commerciaux des maisons d’édition, les libraires, les journalistes ou autres booktubers qui reçoivent un premier tirage d’ouvrages, qu’on appelle alors « spécimens ».

Voilà le parcours d’un texte avant qu’il ne se trouve sous la forme du livre que vous avez devant vos yeux !

 

Si ce texte vous a plu, n’hésitez pas à le partager : il y a sûrement quelqu’un dans votre entourage qui n’ose pas se lancer dans l’écriture, ni confier son manuscrit… Ce serait dommage de laisser votre ami dans la solitude ou le doute : il n’est plus seul et de nombreuses personnes, amoureuses de livres, pourront l’accompagner vers ses lecteurs finaux ! Vous pouvez l’aider en créant du lien !



21 vues

Posts récents

Voir tout